Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liensDiminuer la taille du texteAugmenter la taille du texteImprimer la page
ge.ch  
 

Statistiques cantonales

Les 21 domaines : 06. Entreprises, emploi et commerce extérieur

Entreprises et emploi

Actualités

Filtres :
De début à fin

Afficher par page 1 2

Entre le 01/01/2021 et le 31/12/2022 (domaine 06_02) : 21 actualité(s)

Le canton de Genève compte 392 700 emplois en décembre 2020, y compris les activités extraterritoriales (organisations internationales, missions permanentes et consulats), selon la statistique structurelle des entreprises (STATENT). Cela représente 331 800 emplois exprimés en équivalents plein temps (EPT). Sous l’effet de la pandémie de Covid-19, le nombre d’EPT diminue de 1,1 % en un an, soit 3 670 EPT de moins. Il s’agit de la première baisse depuis 2011, date des premiers résultats comparables disponibles. Le niveau reste cependant supérieur à celui de 2018.

Les effets de la pandémie de Covid-19 sur l’emploi ont été atténués par les mesures de réductions d'horaire de travail (RHT). En maintenant le contrat de travail lorsque l’activité des entreprises était ralentie, elles ont en effet contribué à empêcher une plus grosse perte d'emplois.

Dans le canton de Genève, la majorité des branches d’activité voient leurs emplois en EPT diminuer entre 2019 et 2020. Les baisses les plus marquées touchent les branches les plus impactées par la pandémie et les restrictions liées au confinement : l'hébergement (- 22,6 % ; - 940 EPT), la restauration (- 10,6 % ; - 1 270 EPT), les activités liées aux transports aériens (- 7,0 % ; - 360 EPT) ou terrestres (- 5,3 % ; - 400 EPT) – plus particulièrement les taxis – et les activités liées à l'emploi (- 16,6 % ; - 2 150 EPT). Précisons que cette dernière branche inclut les activités des agences de placements, dans lesquelles sont comptabilisées les personnes qu’elles ont placées. Or, durant le confinement, le recours à ce type de main-d’œuvre s’est réduit.

A l'opposé, le nombre d’EPT augmente dans quelques branches. Sans surprise en raison de la pandémie, la hausse la plus significative se rencontre dans les activités pour la santé humaine (+ 7,1 % ; + 1 690 EPT). Du fait notamment que les confinements ont renforcé le recours aux services de livraison, le nombre d’EPT dans les activités de postes et de courrier progresse de 19,5 % (+ 360 EPT). Par ailleurs, les activités de recherche et développement scientifique enregistrent une hausse de 25,3 % (+ 350 EPT).

En Suisse, le nombre d'EPT se replie de 0,5 % en 2020 (- 21 070 EPT), pour s'établir à 4 119 200 (hors activités extraterritoriales). Dans la plupart des cantons, le nombre d'EPT recule par rapport à 2019. Dans les autres, les croissances enregistrées sont faibles.

Evolution récente de l’emploi

Selon la statistique trimestrielle de l'emploi (STATEM), entre fin 2020 et le premier trimestre 2022, le nombre d'EPT augmente de 2,8 % (sans le secteur primaire, les activités extraterritoriales ni les services domestiques). Le recul observé au cours de l’année 2020 est ainsi déjà compensé.

La statistique structurelle des entreprises (STATENT) fournit des informations sur la structure de l'emploi. En raison des travaux nécessaires à sa réalisation, la diffusion des résultats ne peut se faire qu'environ 18 mois après la date de référence des données.

Cependant, des indications sur l'évolution récente de l'emploi sont disponibles au travers de la statistique trimestrielle de l'emploi (STATEM). La STATEM fournit chaque trimestre des estimations sur l'évolution de l'emploi dans les secteurs secondaire et tertiaire, sans les activités extraterritoriales ni les services domestiques.

Pour en savoir plus

Tableaux graphiques et cartes disponibles sous :  Entreprises et emploi.



Afficher par page 1 2