Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liensDiminuer la taille du texteAugmenter la taille du texteImprimer la page
ge.ch  
 
Ge.ch > Statistique > Les 21 domaines > 01. Population > Naissances, décès, mariages et divorces

Statistiques cantonales

Les 21 domaines : 01. Population

Naissances, décès, mariages et divorces

Actualités

Filtres :
De début à fin

Afficher par page 1

Entre le 01/03/2022 et le 31/12/2022 (domaine 01_03) : 3 actualité(s)

En 2021, 3 261 décès ont été enregistrés dans le canton de Genève selon les derniers résultats provisoires disponibles. Ce total est dans la moyenne de la mortalité observée au cours de la période 2010-2019 (3 260 décès) et permet de fermer la parenthèse 2020, marquée par un nombre record de décès (4 256) en raison de la pandémie de Covid-19.

En 2020, la surmortalité a entraîné une baisse de l’espérance de vie des habitants du canton de 1,9 an. A l’échelon national, le recul est moins marqué (- 0,7 an), en raison d’une hausse plus modérée du nombre de décès qu’à Genève (respectivement + 12 % et + 25 %). En 2020, l’espérance de vie à la naissance atteint 83,1 ans en Suisse et 82,9 ans dans le canton.

A Genève, l’espérance de vie des hommes, qui se fixe à 80,7 ans en 2020, diminue plus fortement que celle des femmes, qui s’élève à 85,1 ans (respectivement - 2,2 et - 1,5 années de vie). Pour les femmes comme pour les hommes, il s’agit de la plus forte baisse observée depuis que les chiffres sont disponibles, en 1982.

La surmortalité enregistrée en 2020 a été plus marquée parmi les résidants étrangers du canton que parmi les résidants de nationalité suisse. Le nombre de décès a augmenté respectivement de 32 % et de 23 %. Habituellement, la mortalité des étrangers est moindre, notamment du fait que les migrants sont en bonne santé, qu’une partie des étrangers retournent dans leur pays d’origine une fois leur carrière professionnelle achevée et que certains étrangers deviennent suisses et ne sont dès lors plus comptés parmi les étrangers au moment de leur décès. Avec les mesures de restriction imposées aux frontières, les retours au pays ont été limités en 2020. Au final, l’espérance de vie des étrangers a reculé plus fortement que celle des Suisses entre 2019 et 2020, de respectivement 2,8 et 1,5 ans.

L'espérance de vie à la naissance correspond à la durée de vie moyenne d'une génération fictive qui serait soumise, à chaque âge, aux conditions de mortalité de l'année considérée. C’est le nombre moyen d’années restant à vivre à partir de la naissance.



Espérance de vie à la naissance selon le sexe, depuis 1982

Pour en savoir plus

Tableaux et graphiques disponibles sous : Naissances, décès, mariages et divorces.



Afficher par page 1