Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liensDiminuer la taille du texteAugmenter la taille du texteImprimer la page
ge.ch  
 
Ge.ch > Statistique > Les 21 domaines > 05. Prix > Prix à la consommation

Statistiques cantonales

Les 21 domaines : 05. Prix

Prix à la consommation

Actualités

Filtres :
De début à fin

Afficher par page 1

En janvier 2024, l'indice genevois des prix à la consommation progresse de 0,1 % en un mois et s'établit à 105,2 points (décembre 2020 = 100). Par rapport à janvier 2023, il augmente de 1,0 %. La variation annuelle moyenne se fixe à + 1,7 %.

La quasi-stabilité en un mois est le résultat de plusieurs évolutions divergentes.

Du côté des hausses, les tarifs de l'électricité, qui augmentent de 18,8 % en un mois comme en un an, exercent l'effet le plus marqué sur l'indice total. Si les tarifs de l'électricité étaient restés stables, l'indice total aurait reculé de 0,2 % en un mois. Contrairement à l'électricité, le mazout (- 3,9 % en un mois ; - 17,6 % en un an) et le gaz (- 2,0 % en un mois ; - 8,7 % en un an) sont devenus meilleur marché. Au final, l'indice du groupe énergie progresse de 9,0 % en un mois (+ 3,8 % en un an). Le groupe restaurants et hôtels enregistre une augmentation de 1,2 % en un mois (+ 1,4 % en un an), principalement en raison de la hausse des tarifs de l'hôtellerie (+ 10,6 % en un mois ; + 0,8 % en un an), pour lesquels on observe régulièrement de telles évolutions à cette période de l’année. Les prix du groupe alimentation et boissons non alcoolisées progressent de 0,4 % en un mois (+ 2,3 % en un an). Cela s'explique notamment par le renchérissement du café, des eaux minérales, des boissons sucrées, du poisson et des glaces. Les prix des boissons alcoolisées (+ 1,3 % en un mois ; - 1,0 % en un an) augmentent du fait d’un retour à la normale des prix après les promotions de fin d'année. Dans le groupe loisirs et culture (+ 0,4 % en un mois ; + 1,4 % en un an), les tarifs des voyages à forfait nationaux (offres touristiques combinant au moins deux prestations, par exemple le transport et l'hébergement) s'accroissent de 9,3 % en un mois (+ 3,9 % en un an).

Ces hausses sont contrebalancées par de fortes baisses de prix dans d'autres domaines. Le groupe transports (- 2,2 % en un mois ; - 0,9 % en un an) exerce l'effet le plus marqué. Les tarifs des transports aériens reculent de 11,7 % en un mois (+ 8,2 % en un an) et le prix du carburant fléchit de 0,7 % (- 2,4 % en un an). Par ailleurs, les prix du groupe habillement et chaussures chutent de 7,7 % en un mois (+ 0,3 % en un an) sous l'effet des soldes d'hiver. Le repli de l'indice du groupe équipement et entretien ménager (- 1,3 % en un mois ; + 0,3 % en un an) repose sur toute une gamme de produits dont les prix évoluent à la baisse en raison de soldes. Les diminutions les plus marquées concernent les équipements d'éclairage, les lave-linges, sèche-linges et lave-vaisselle.

L'indice des prix à la consommation repose sur les prix de transaction payés par les consommateurs (y compris les impôts indirects notamment la TVA). Ainsi, les résultats tiennent compte de la hausse de la TVA entrée en vigueur au premier janvier 2024.


Graphique Indice genevois des prix à la consommation selon les groupes de dépenses, en janvier 2024

Prochaine publication sur ce thème : le 04 mars 2024, à 09h00.

Pour en savoir plus

Tableaux et graphiques disponibles sous : Prix à la consommation.


Dans le reste de l'actualité

Entre le 01/02/2024 et le 31/12/2024 (domaine 05_02) : 3 actualité(s)

Afficher par page 1