Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

Changer la couleur des liensDiminuer la taille du texteAugmenter la taille du texteImprimer la page
ge.ch  
 
Ge.ch > Statistique > Les 21 domaines > 01. Population > Migration et intégration

Statistiques cantonales

Les 21 domaines : 01. Population

Migration et intégration

Actualités

Filtres :
De début à fin

Afficher par page 1

Les 111 000 binationaux, c’est-à-dire les personnes qui détiennent la nationalité suisse et (au moins) une autre nationalité, représentent 29 % de la population âgée de 15 ans ou plus résidant dans le canton de Genève, en moyenne sur la période 2015-2019. Comme 34 % de la population est détentrice de la nationalité suisse uniquement, la part des Suisses atteint au final 63 %. Autrement dit, 46 % de la population suisse âgée de 15 ans ou plus résidant dans le canton de Genève possède une autre nationalité. Pour l’ensemble de la Suisse, cette part s’établit à 19 % en 2019.

Parmi les binationaux, 37 % ont la nationalité suisse depuis leur naissance et 63 % sont des étrangers qui ont l’obtenue par naturalisation au cours de leur vie.

Les binationaux sont plus jeunes que les détenteurs de la nationalité suisse uniquement : plus de la moitié (52 %) des binationaux sont âgés de 15 et 44 ans, contre 38 % pour les détenteurs de la nationalité suisses uniquement. La situation s’inverse pour les 65 ans ou plus, qui sont plus nombreux parmi les détenteurs de la nationalité suisse uniquement (31 %) que parmi les binationaux (15 %).

Les binationaux sont majoritairement des personnes actives occupées (58 %). Un peu plus d’un tiers (37 %) sont sans activité professionnelle (au foyer, en formation, sans activité). Cette part est supérieure (48 %) pour les Suisses uniquement étant donné la plus forte proportion de personnes qui ont atteint l’âge de la retraite.

Logiquement, les principales nationalités étrangères des binationaux correspondent aux communautés les plus présentes dans le canton. Avec une part de 27 %, les binationaux français arrivent en tête, suivis des binationaux italiens (17 %), espagnols (9 %) et portugais (9 %). Les Français se distinguent par leur proportion élevée de binationaux de naissance (60 %). Pour les Italiens et les Espagnols, les parts des binationaux de naissance (respectivement 38 % et 34 %) sont proches de l’ensemble. La communauté portugaise étant celle des quatre principales qui a immigré dans le canton le plus tardivement, le nombre de binationaux de naissance est plutôt faible (10 %). Il en va de même pour la plupart des autres nationalités, qui correspondent en général à des pays d'immigration récente.

Pour en savoir plus

Tableaux disponibles sous : Migration et intégration.


Dans le reste de l'actualité

Entre le 01/06/2021 et le 31/12/2022 (domaine 01_02) : 4 actualité(s)

Afficher par page 1